top of page

ACTUALITE

Pour suivre notre actualité et retrouver nos projets.

Le zéro déchet c'est tendance !

Comment commencer ? Ou bien continuer ?

Le réutilisable est un pas intéressant qui permet de poser de premières bases et surtout de commencer à se questionner sur le sens que l’on peut/veut mettre dans cette démarche de vie. Des astuces et propositions simples, peu voire pas coûteuses, c’est l’objectif que nous avons en vous proposant cet article.




Confinement et démarche zéro déchet ?

En route pour le réutilisable !

En ces temps de confinement et de crise sanitaire, où le fait de faire nos courses n’est plus hyper fluide, où l’on constate que nos entrepreneurs locaux sont en difficulté, ne serait-ce pas le moment de regarder ce que nous pouvons faire pour mieux consommer et réduire nos déchets ? Profitons de ce retour à nous pour nous poser des questions sur notre façon de consommer, en commençant par réfléchir à s’équiper en “réutilisable”.


Le réutilisable c’est quoi ? Réutiliser, comme son nom l’indique, c’est utiliser un objet plusieurs fois avant de s’en séparer. Il y a derrière cette notion celle de la durabilité de nos modes de consommation.


Quelque part, il s’agit de revenir à des basiques, simples, que nous avons oublié ou même jamais connu. La société actuelle nous “facilite” la vie avec une somme d'objets jetables incroyable. Car oui, il faut aussi se le dire : passer du jetable au réutilisable demande quelques ajustements dans nos comportements de consommation, mais surtout nous ramène à des gestes souvent plus simples et quand on y pense, plus naturels.


Mais pourquoi ? La raison première qui vient à l’esprit est bien sûr un acte écologique. Qui dit réutiliser dit moins consommer, en particulier du plastique qui fait tant de dégâts dans la Nature. Consommer un objet jetable, c’est en soi potentiellement consommer du plastique, du papier, du carton, avec l’empreinte carbone que cela a, mais aussi l’emballage, le transport, etc. Donc moins de déchets au global. Il y a aussi un enjeu financier personnel derrière cela : consommer moins implique forcément des économies au quotidien pour nous. Dans certains cas s’équiper en réutilisable à un coût au démarrage, mais plus ensuite. Et souvent, nous avons déjà tout dans nos placards pour nous lancer, donc zéro coût !


Par quoi commencer ?

Notre premier conseil : toujours garder en tête le sens de notre démarche. Quelle que soit votre axe de réflexion sur le sujet, s’équiper en réutilisable ne veut pas dire jeter ce que l’on a déjà et qui fonctionne toujours ! Une des idées étant de réduire nos déchets, on ne jette pas ce qui est toujours utile.


Voici quelques idées qui peuvent être mises en place sans investissement important.


Au quotidien, nous avons changé une habitude majeure il y a quelques temps maintenant : venir avec nos propres sacs pour faire nos courses. Dans cet esprit, nous pouvons étendre cette habitude à nos différents achats :

  • Un sac en tissu (ou plusieurs) quand nous allons faire du shopping,

  • Chez le boulanger, venir avec son sac en tissu pour y ranger sa baguette fraîche

  • Trouver un commerçant qui récupère nos boîtes d’oeufs, ou si nous avons la chance d’avoir une ferme proche de chez nous, venir avec nos boîtes systématiquement




Revenons à l’époque où nos grands-parents mettaient les restes d’un repas dans un saladier et le couvrait d’une assiette ou d’un torchon. Cette époque pas si lointaine ne connaissait pas le film alimentaire ou le papier aluminium. Aujourd’hui nous avons aussi les fameuses boîtes en plastique. Ces boîtes peuvent paraître peu écologiques, elles le sont en effet. Mais à partir du moment où vous les avez, ne les jetez pas ! Le geste écologique devient alors de les garder tant qu’elles fonctionnent. Avec ces astuces là il est possible de diminuer considérablement l’utilisation de jetable pour conserver nos aliments au frais ou encore les transporter.


Il y a quelques années aussi, nous mettions nos assiettes et nos verres dans un joli panier en osier pour aller pique-niquer en campagne ou à la mer. Selon les conditions de la promenade il est tout à fait possible de venir avec sa propre vaisselle plutôt que du plastique et du jetable.


L’eau, un vaste sujet ! Acheter une gourde est un premier grand pas. De très nombreux modèles existent, différentes tailles, isothermes ou non, et peuvent ainsi répondre à tous les besoins.



Ensuite à la maison, nous avons beaucoup de chance en France d’avoir de l’eau potable au robinet. Cependant selon les régions, même si elle est buvable, elle peut avoir un mauvais goût, être trop calcaire, contenir des taux de nitrate trop importants, etc. Différentes options existent pour éviter l’achat de bouteilles en plastique. La première, zéro coût : re-goûter l’eau du robinet régulièrement. Cela peut paraître simple, mais le goût de l’eau est histoire d’habitude (nous connaissons tous des eaux en bouteille dont nous ne supportons pas le goût alors que d’autres oui !). Ensuite différentes techniques existent : laisser poser l’eau au frais, l’utilisation de billes de céramique, de charbon binchotan, d’une carafe filtrante, la mise en place d’un filtre au robinet…


Dans l’idée de réutiliser il y a aussi le fait de connaître les différentes propriétés de produits que nous utilisons d’une unique façon. Or certains d’entre eux peuvent être de vrais atouts dans d’autres domaines :

  • Les huiles végétales sont utiles en cuisine, mais pas que ! Des masques pour les cheveux, le visage, le corps, des dentifrices, des “crèmes” visage… La salle de bain peut être le deuxième lieu de vie de nos huiles.

  • Les cotons à démaquiller en tissu fonctionnent très bien. Un carré en tissu éponge apporte le même confort qu’un coton à démaquiller du commerce. Il est possible d’en acheter, mais vous pouvez aussi “sacrifier” une serviette éponge en la découpant en carré avec des ciseaux cranteurs par exemple.

  • Le vinaigre blanc, super allié pour nettoyer la maison, le calcaire dans les toilettes, en adoucissant pour notre linge.

  • Les savons de Marseille, d’Alep… Les utilisations sont tellement larges qu’il ne faut pas hésiter à se renseigner sur ses propriétés : lavage du corps, des mains, détachant, lessive.




Pour aller plus loin !

Vous trouverez sur Internet quantités d’informations sur les différentes propositions. Nous vous en proposons ci-dessous quelques unes qui donnent à réfléchir :

  • Essuie-tout : pourquoi pas faire des essuies-tout en tissu plus ou moins épais et les passer en machines régulièrement ?

  • Papier toilette, mouchoirs : là aussi il est possible d’arrêter le jetable.

  • Protection hygiéniques : plusieurs options existent ici, les culottes menstruelles étant la dernière proposition sortie.


Bref vous l’avez compris, réutiliser est un geste écologique, un geste financier pour notre porte-monnaie, mais aussi un retour à des habitudes de vie plus simples et efficaces. Et finalement, il n’est pas compliqué de se lancer.


Quelques liens :




164 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page