top of page

ACTUALITE

Pour suivre notre actualité et retrouver nos projets.

Nature (dé)confinée à observer !

Dernière mise à jour : 16 avr. 2020

En ce printemps 2020, le confinement lié au coronavirus perturbe grandement nos habitudes, notre quotidien et même notre regard sur la Nature. Un des premiers signes relevé par de nombreux journalistes au début du confinement fut le chant des oiseaux, devenu audible. Les beaux jours arrivant, insectes et végétaux ont largement rappelé que la nouvelle saison poursuivait son arrivée. Une explosion de biodiversité à laquelle nous prêtons particulièrement attention cette année, que l'on soit en ville comme à la campagne. Cette pandémie et ses conséquences nous oblige à questionner notre rapport à la Nature. A cette Nature proche, qui nous accompagne pourtant chaque jour et que souvent nous ne prenons même plus le temps d'observer.




Que vous soyez entouré de verdure ou d'habitations, confiné avec ou sans jardin, la Nature est souvent bien plus présente que l'on ne la voit. L'association ETATS SAUVAGES vous propose une activité pleine de découvertes et d'émerveillement mais toujours dans un rayon maximal d'1 kilomètre ! Que diriez-vous d'aller à la rencontre de la flore de votre extérieur ?


Nul besoin de posséder un terrain : votre jardinière à votre fenêtre, votre rue, votre quartier seront tout aussi inspirants et d'excellents terrains de jeux. Et - il est important de le préciser - c'est une activité que vous allez pouvoir réaliser seul ou en famille, sur un temps court comme au fil des semaines, en développant vos connaissances à votre rythme. A vous de décider des modalités. Pour découvrir enfin la Nature qui vous entoure.



Je me lance !

  • Commencez par identifier un site de référence que vous allez pouvoir facilement observer sous toutes ses coutures. Il peut s'agir de jardinières à vos fenêtres ou balcon, d'un espace de votre jardin ou même de votre rue.

  • Munissez-vous de quelques outils : crayon et bloc-notes, appareil photo (votre smartphone fera aussi très bien l'affaire), loupe éventuellement.

  • Prenez quelques instants pour apprécier dans sa globalité cette Nature sans chercher à l'analyser, mais plus à l'appréhender de manière générale. Appréciez du regard tous les végétaux qui se présentent à vous, des plus grands aux plus petits, des arbres aux mousses en passant par une grande variété de fleurs ou d'herbes.



Niveau #1 : s'initier

Démarrez en choisissant une plante dans la zone que vous avez préalablement définie. Attardez-vous sur sa silhouette, sa forme, ses feuilles, ses fleurs ou fructifications (transformation des fleurs en fruits). Chaque élément est important lorsque vous souhaitez déterminer l'identité d'une plante. Par exemple l'implantation des feuilles ou des fleurs sur la tige, la forme des feuilles, le nombre de pétales des fleurs ou leur couleur, etc. Pour vous familiariser avec le vocabulaire de base utilisé en botanique et mieux comprendre de quoi est constitué un végétal, vous pouvez consulter ce petit mémo du jardin botanique de Montréal.


Sans devenir un expert, il existe aujourd'hui des outils pour vous aider à identifier les plantes autour de vous. Le plus connu aujourd'hui est Pl@ntNet. C'est un projet de sciences participatives sur la biodiversité végétale accessible sous forme d’application pour votre smartphone. Une version web existe également. Pl@ntNet vous aide à identifier des dizaine de milliers de plantes à partir de vos photos. A vous la découverte des végétaux qui vous entourent !




Niveau #2 : apprécier

Cette initiation vous a donné envie de consigner vos premières découvertes ? Commencez par élargir votre zone d'étude et tentez cette fois de reconnaître les plantes précédemment identifiées sans aide. Ce n'est pas forcément un exercice évident. Certaines peuvent par exemple avoir des feuilles juvéniles différentes des feuilles adultes : on appelle cela le polymorphisme foliaire. Un bon exemple, facile à observer, est celui du lierre grimpant (Hedera helix). D'autres ne pas être au même stade de floraison du fait de leur environnement (sol, irrigation, exposition au soleil...).


Et si vous fabriquiez votre premier herbier mais en version numérique ? Il ne s'agit pas de numériser un herbier mais d'en imaginer un en version digitale. Plus facile et rapide à réaliser qu'un herbier traditionnel, ludique et permettant d'ajouter des compléments au fur et à mesure de votre progression, cet outil vous offrira un aperçu de la flore locale.


Comment procéder ?

  • Prenez en photo le végétal dans sa globalité, son environnement (c'est d'ailleurs particulièrement pratique pour les arbres) mais également ses détails (tige, feuilles, fleurs, fruits et éventuellement racines). Si cela est possible, insérez sur vos photos un objet permettant de donner l'échelle (une petite règle sera idéale).


  • Notez les éléments distinctifs que vous avez relevés comme les dimensions des différentes parties, la date de l'observation et son nom en français comme en latin. Si cela vous est possible encore, ajoutez les autres informations taxonomiques qui vous aideront à réaliser ensuite un classement des plantes observées.


  • Créez un document de type traitement de texte, dans lequel vous allez insérer chaque végétal identifié sous forme d'une fiche d'identité avec ses caractéristiques.


Et voilà votre herbier personnalisé est créé ! Vous allez pouvoir l'enrichir au gré de vos observations et compléter les fiches des plantes que vous aurez identifiées en effectuant des recherches sur Internet. Confirmez avec Pl@ntNet ou une autre solution comme iNaturalist, Picture This ou Quelle est cette fleur si vous n'avez pas un botaniste sous la main !






Niveau #3 : approfondir

Vous avez pris goût à cette découverte floristique ou souhaitez démarrer avec des bases solides en botanique ? C'est le bon moment pour vous lancer étape par étape. Avec le MOOC Botanique, découvrez cette science de chez vous avec un cours en ligne, ouvert et gratuit pour tous. Il est hébergé sur la plateforme MOOC de Tela Botanica, et permet une initiation à la botanique grâce à de nombreuses ressources (vidéos, documents, jeux, etc.). Les inscriptions sont possibles jusqu'au 7 mai 2020.


Passée cette date, une partie des ressources reste accessible sur la chaîne Youtube de Tela Botanica : Vidéos MOOC Botanique et aussi Vidéos MOOC Herbes Folles.


En parallèle de votre formation, nous vous proposons de vous lancer dans la fabrication d'un herbier classique, personnel et local. Pour chaque plante, vous prélèverez un spécimen aussi complet que possible que vous ferez sécher entre deux feuilles de journal, empilées progressivement les unes sur les autres et mises sous presse (par exemple avec de gros livres lourds). Cette étape va durer plusieurs jours. N'oubliez pas d'identifier chaque échantillon avant son séchage et de noter dans un carnet les conditions de sa récolte. Il ne vous restera plus qu'à le monter sur un papier épais que vous pourrez ensuite feuilleter et compléter. Pour en savoir plus, retrouvez les conseils de l'équipe de Tela Botanica.





Niveau #4 : contribuer

Vous avez envie d'aller encore plus loin ? La formation aux bases de la botanique vous a emballé et vous avez le souhait de poursuivre cette expérience. Rien de plus simple désormais avec la complicité des scientifiques qui font de plus en plus appel aux citoyens au travers des sciences participatives. Il vous suffit de vous inscrire aux programmes en cours et de partager vos observations.


Quelques propositions :

  • Sauvages de ma rue avec le Muséum National d'Histoire Naturelle - Cet observatoire se consacre à l'étude de la flore urbaine sauvage des villes de France.


  • Lichens Go! porté par Tela Botanica - propose un suivi des lichens poussant sur les arbres en ville afin de mieux comprendre l’écologie de ces organismes et leurs sensibilités à la pollution atmosphérique.


  • sTREEts / Suivi des pieds d’arbres de ma rue co-fondé par Tela Botanica, Sorbonne Université et le Muséum National d'Histoire Naturelle - Ce programme vous invite à recenser la flore des pieds d'arbres de votre rue afin de mieux comprendre comment les espèces végétales utilisent les pieds d’arbres pour se déplacer dans les villes.


  • L'Observatoire des saisons avec le CNRS - Cette étude se focalise sur l'apparition d’événements périodiques de la vie d'êtres vivants déterminée par les variations saisonnières du climat. Par exemple la floraison des plantes, la fructification des arbres, la coloration des feuilles à l’automne, l’arrivée des oiseaux migrateurs...




Voilà quatre niveaux de découverte des plantes autour de vous. Avec les nouvelles technologies, initiez-vous facilement à la botanique et apprenez à mieux connaitre vos voisins immobiles. Et pourquoi ne pas ensuite enrichir vos connaissances en recherchant les propriétés médicinales ou culinaires desdits végétaux ?



138 vues

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page