top of page

ACTUALITE

Pour suivre notre actualité et retrouver nos projets.

3 façons de s’engager pour la biodiversité

Dernière mise à jour : 8 févr. 2021

Nous aurions dû titrer cet article « au moins 3 façons de s’engager pour la biodiversité » car vous le verrez, si cet article se base sur 3 axes forts, chacun recouvre une multiplicité d’actions qui permettent de s’engager, corps et âme (ou un peu moins) pour l’environnement qui vous entoure. Go ?! Cet article reprend et amende l’original publié par l'une de nos membres sur Poubelle-Rose.fr.

Vous avez envie de vous engager pour le climat, en faveur la biodiversité mais vous ne savez pas forcément par où commencer ? Il y a en effet beaucoup d’options possibles qui permettent d’agir à son échelle : loin de s’en sentir débordé, et si nous prenions cela comme une bonne nouvelle ? Ce sont autant d’opportunités de joindre les actes à la parole.


Cet article est inspiré d’une vidéo Greta Thunberg x George Monbiot. Celle-ci dresse, en toute simplicité, 3 axes qui peuvent nous guider dans notre action :


  • PROTEGER ☂️ l'action de la nature et ses espaces,

  • RESTAURER 🌱 les espaces détruits en aidant la nature à se RÉTABLIR, et enfin,

  • FINANCER 💲 💌 des projets durables, que ce soit à travers nos votes (voter pour des partis engagés pour l'environnement) mais également en participant à du crowdfunding.




Ce document dresse un certain nombre de possibilités, sans doute plus qu’il n’est possible de réaliser en une année, mais vous pouvez prioriser en fonction du sujet qui vous parle le plus. Prenez deux minutes pour mettre sur papier les sujets qui vous touchent particulièrement et pour lesquels vous êtes en mesure de donner de votre temps, de votre réflexion, et/ou de votre argent.


Prêt.e.s ? Voici donc une liste non exhaustive, mais bien fournie d’idées et de possibilités d’engagement. Piochez dedans parmi ce qui vous vous parle et ce que vous avez ENVIE de faire, car si vous avez envie vous le ferez d’autant plus ! Peut-être qu’à la lecture de cet article, vous générerez vous-mêmes vos idées d’action : faites-le nous savoir !




PROTÉGER l'action de la nature et ses espaces

  • Collectivement

Vous pouvez rejoindre une association ou un groupe motivé et donner de votre temps. A vous de voir le sujet qui vous intéresse : rejoindre une association locale, qui agisse proche de chez vous, ou une plus grande association, qui agit nationalement ou internationalement. L’engagement est toujours bénévole : ainsi, vous décidez du temps que vous avez à allouer à l’association. Vous pouvez donc participer de manière ponctuelle à des ateliers, des manifestations ou des actions en faveur de l’environnement, ou de manière plus régulière, quitte à vous investir dans l’organisation d’un événement.


Vous pouvez même monter votre propre structure ou rassembler autour de vous des amis/connaissances autour d’un challenge commun !


Quelques exemples chez Etats Sauvages :

  • Notre prochaine Clean Up Walk aura lieu le 28 mars 2020 au bois de Vincennes, rejoignez-nous !

  • Nous avons deux ateliers pour apprendre à nourrir les oiseaux en hiver à La Recyclerie, le 15 février et 14 mars prochain.

  • Nous préparons une journée de découverte et échange autour des enjeux actuels auxquels font face les agriculteurs avec deux exploitations bio en mai.


  • Politiquement

L’action politique est également nécessaire pour que nos actions aient une plus grande portée. Voter pour des personnes/partis qui sont dans une démarche de protection de la nature, rejoindre un groupe politisé qui agit en faveur de l’environnement et qui se bat pour changer la donne au niveau de la réglementation (lobby, parti politique, conseil municipal…).


Vous pouvez également rejoindre des groupes plus militants (Extinction Rébellion, Greenpeace, Zéro Waste France, de lanceurs d’alerte comme L214, l’ASPAS, Bloom ou toute autre ONG agissant pour la préservation de la faune et de la flore). Bloom fait notamment du lobbying pour la préservation des fonds marins et a obtenu plusieurs victoires après des combats de longue haleine (interdiction du chalutage en eaux profondes à plus de 800m, lutte contre la pêche électrique…).


En parlant autour de vous de votre démarche, de votre engagement et pourquoi cela vous tient à cœur, vous participez également à diffuser de l’information autour de vous.



  • Individuellement

Au plus proche de vous, si vous avez un jardin ou un balcon, vous pouvez installer de quoi nourrir les oiseaux en hiver, créer des abris pour la faune sauvage (oiseaux, hérissons, chauve-souris...) et si vous possédez un grand terrain, vous pouvez également y interdire la chasse ou mettre en place une Obligation Réelle Environnementale (ORE).


Vous pouvez également rejoindre des clean ups walks comme il s’en organise régulièrement et nettoyer la nature des déchets (effet sensibilisation garanti). La prochaine organisée par Etats Sauvages aura lieu le 28 mars prochain : rejoignez nous !


Vous pouvez faire de la Guerilla Gardening, qui consiste à occuper des espaces publics pour jardiner (bout de trottoir, au pied des arbres de ta ville, semer des bombes à graines…). Beaucoup de petits carrés de verdure sont ainsi réapparus ces dernières années dans les villes.


Le défi Rien de Neuf est également un moyen d’action concret et une façon de commencer le zéro déchet : le net regorge de tutoriels, de retours d’expériences, de guides… (ça ne devrait pas être dans la partie « individuel » car sur le chemin du zéro déchet, on est loin d’être seul !).


Nous ajoutons également : plutôt que construire une maison et d’acheter sur plan, investir dans une maison existante et/ou la rénover permet de limiter la bétonisation des espaces naturels. C’est un parti-pris, local, qui a son importance face au déploiement des villes et des villages qui ne cessent d’acculer les animaux et réduisent les ressources disponibles. Nous avons besoin de terrains en friche, d'espaces de pleine naturalité ! Ce sont des zones riches et diversifiées en biodiversité.


Si vous le souhaitez pourquoi ne pas adopter ou parrainer un animal. Les refuges ont davantage besoin de votre soutien que les commerces en matière de vivant.


Regardez votre liste et ce qui compte pour vous : écoutez comment cette première réflexion « protéger l’action de la nature et ses espaces » raisonne pour vous et choisissez vos actions.



RESTAURER les espaces détruits en aidant la nature à se RÉTABLIR

  • Collectivement

Les associations ont des modes d’action variés pour aider à restaurer la nature et à se redéployer, au-delà de la reforestation (réinsertion d’animaux dans certaines zones, surveillance contre la chasse ou la pêche hors-la-loi, protection des animaux pendant la période de reproduction...), voyez ce qui vous parle le plus et où vous avez envie de mettre votre énergie.


Voici quelques exemples :

  • Faire de la sensibilisation auprès de divers publics : restaurer, c’est aussi empêcher de nouvelles destructions

  • Participer à une séance de reforestation

  • Faire profiter une association de votre savoir-faire : au-delà de l’action de terrain, les associations ont aussi besoin de soutien à la communication, à la gestion des adhérent, la programmation… Vos capacités professionnelles et personnelles peuvent aussi servir.


  • Localement / individuellement

Si certaines actions sont déléguées à des organisations qui ont le réseau et la logistique, vous pouvez aussi aider localement : préservez l’environnement autour de vous, ramassez les déchets et signalez les décharges sauvages, jardinez sans produits phytosanitaires sur votre balcon ou votre jardin, soutenez les actions de préservation de la faune et de la flore environnante… C’est un peu naïf à écrire, mais l’action commence dans le plus petit geste de nos vies, en même temps que les grands gestes.


Soyez créatifs et amusez-vous dans cette étape qui apporte beaucoup de joie dans les échanges, les rencontres, et le bien-être d’être dans une démarche positive. En ces temps pessimistes, agir en suivant ses valeurs profondes est très certainement le meilleur remède à la morosité et la collapsologie.




FINANCER des projets durables

Que ce soit à travers un projet personnel (rénover de manière écologique, participer à un crowdfunding, investir dans des projets locaux respectueux de l'environnement…) ou à travers un projet collectif, votre argent à du sens et du pouvoir. Reprenez possession du terme « pouvoir d’achat » et décidez à qui va votre argent.


  • Avec un don ponctuel

Lorsque vous voyez passer un projet de crowdfunding qui va dans le sens d’un sujet d’intérêt, vous pouvez faire un don ponctuel. Cela ne vous engage pas sur le long terme. De nombreuses collectes sont lancées par les associations. Récemment, Rewild a acquis un zoo en France pour en faire un sanctuaire et a rassemblé les fonds auprès du public en 5 jours !


En 2019, L’Aspas a réussi à concrétiser le projet fou de Vercors Vie Sauvage©, en rachetant près de 500 hectares de forêt pour en faire un espace où faune et flore évoluent librement et ce, grâce aux dons !


Notre jeune association Etats Sauvages prépare également un crowdfunding cette année pour racheter une forêt et en faire un écrin protégé : stay tuned !


A titre individuel encore, vous pouvez faire le choix d’achats auprès d’entreprises qui ont des actions de reforestation (ou utiliser les moteurs de recherche Ecosia ou Lilo : le premier finance la reforestation, le second finance des ONGs).


Les projets ne manquent pas ! Si l’un d’entre eux fait écho à un sujet qui vous touche, faites un don ponctuel.


  • Avec un donc régulier

Ce que vous faites peut-être déjà pour un sujet qui vous tient à cœur, qu’il soit lié ou non à l’environnement. Le don régulier est l’assurance, pour les associations, de pouvoir mener des actions pérennes. Il est plus intéressant pour une association d’avoir un petit don régulier qu’une grosse somme à l’instant T, car cela ne leur permet pas forcément de se projeter à long terme (même si les dons ponctuels sont toujours les bienvenus !).


Si ce n’est pas quelque chose que vous faites, mais que vous avez envie, évaluez votre budget et demandez-vous combien vous pouvez donner à l’association qui vous tient à cœur. Donner 5€ ou 10€ par mois, si votre don est récurrent et sur plusieurs années, est très important pour la pérennité d’une organisation. Beaucoup de créateurs de contenus qui ont un compte sur tipeee ont des donateurs réguliers à hauteur d’1€ par mois. Mais lorsque vous avez 100 personnes qui donnent ces micro sommes, l’impact est grand. Et si désormais vous avez envie de nous soutenir, n'hésitez plus !


  • Investir

A titre personnel

L’argent a de l’importance, et cela peut même orienter le choix de votre banque : entre celles qui se font épingler parce qu’elles financent des projets douteux, l’extraction des énergies fossiles, et celles qui jouent la carte de la transparence et financent des projets écologiquement durables, placer vos économies a bien plus d'impact que vous ne l'imaginez.


Vos achats du quotidien peuvent également financer des associations, avec le micro-don, un dispositif qui permet, sur certaines dépenses (en magasin, sur votre salaire, sur les achats en ligne), de faire l’arrondi des centimes au supérieur et de donner à des ONGs partenaires. Un projet basé sur la force du collectif : à date, 51 millions d’euros ont été rassemblés grâce à 16 millions de micro-dons depuis le lancement. Comme quoi chaque don compte !


A titre professionnel

Connaissez-vous le 1%forThePlanet ? Ce réseau est composé d'entreprises, associations et salariés qui se sont engagés à reverser 1% de leur chiffre d’affaires à des associations environnementales agréées par 1% for the Planet. C'est un formidable outil permettant d’engager toute l’entreprise et d'agir concrètement en finançant des projets philanthropes. Outre les fonds, du mécénat de compétences peut également envisagé.


Lancez une démarche zéro déchet au travail ! Il n’y a pas de raison que cela s’arrête au seuil de nos maisons. Si vous souhaitez améliorer les habitudes de votre entreprise, ETATS SAUVAGES vous accompagne dans la mise en place de nouveaux process et vous aide à le faire savoir. Contactez-nous pour en discuter. Ne restez pas dans l’ombre alors que vous faites bouger les lignes !


 

Vous pouvez donc piocher allègrement, dans les idées ci-dessous, des actions à mener ou des manières d’agir à tous les niveaux. Choisissez-en 3 (par exemple 1 dans chaque axe) à mener à bien cette année. Certaines peuvent être régulières, toute l’année, d’autres ponctuelles.


Certaines de ces actions vont se faire sans vous prendre ni de temps ni d’énergie, comme un don qui serait prélevé tous les mois, et d’autres vous demanderons un investissement en énergie, en disponibilité, en compétences. C’est à vous de décider. Il y a tellement d’actions à mener, choisissez ce qui vous ressemble pourvu que vous vous engagiez et agissiez pour la préservation de la biodiversité. Sauver la planète en y prenant du plaisir est le plus sûr moyen de le faire dans la durée !


Vous avez envie de nous soumettre une idée, vous souhaitez vous engager avec nous, ponctuellement ou plus si affinités ? Contactez-nous !


517 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page